Une erreur est survenue dans ce gadget

mercredi 5 décembre 2012

Le Député du Morbihan Paul Molac s'inquiète du déploiement considérable des forces de l'ordre à Notre dame des landes

Interrogé par l'un de ces con-citoyens sur son avis au projet d'un nouvel aéroport à notre Dame des Landes, Paul Molac, Député de la 4è'“° circonscription du Morbihan, nous donne son avis.
Communiqué sur Notre-Dame des Landes

"Je m'inquiète du déploiement considérable des forces de l'ordre pour chasser les opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Ces manifestants défendent pour la plupart tout simplement leur terre, leur habitation, leur ferme. lls s'opposent à un projet qui détruit leur tissu économique, leur environnement, leur cadre de vie. Que l'on soit opposé ou favorable à la construction de cet aéroport, nous devons tous être vigilants au respect du droit et des personnes à qui l'on demande un effort considérable."
Paul Molac tiens à ce que la situation ne dégénère pas et loue l'opposition pacifique exercée jusqu'à présent par les habitants concernés par le projet.
Je comprends les arguments avancés par les opposants à cet aéroport : Il détruit de nombreuses terres agricoles dont une majorité en zone humide ; il participe à l'artificialisation des terres dont les effets sur l'environnement seront irrémédiables ; son coût en termes de dépenses publiques est très important alors que nous sommes en période de vache maigre.
Une commission, composée de parlementaires et de représentants du ministère des transports, se réunira bientôt pour décider de faire le tri entre les projets d'infrastructures utiles pour notre pays et ceux qui seront annulés ou retardés. Il faut donc veiller à ne pas se précipiter et laisser les habitants de Notre-Dame~des-Landes en paix tant que tous les recours n'auront pas été épuisés. De la même façon d'autres projets couteux et inutiles doivent être abandonnées. Le Grand Paris qui devrait consommer 5 O00 hectares en est le meilleur exemple. D'un coût de 32 Milliards d'euros, ce projet serait de plus financé indirectement par I'ensemble des régions alors qu'il ne bénéficiera qu'à l’Ile de
France et cela grâce au projet de loi de finance voté par l'ancien gouvernement en 2011. Il est urgent de respecter sur ce dossier la péréquation entre les régions.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Contact:

- Alain LE POUPON:
06 092 203 50

- Courriel:

Nord Brière NDDL

- Blog:
http://nord-briere-nddl.blogspot.fr/

- Twitter:

@
NBSNDDL

- Page facebook:
http://www.facebook.com/NordBriereSolidariteNddl



Google+ Followers